Nouvelle Scène

Plus haut que le ciel

Florence et Julien Lefebvre

1884 : on prépare 1889, année de l’Exposition universelle qui se tiendra à Paris et année du centenaire de la Révolution française. C’est l’occasion pour la France de montrer son prestige, mais aussi sa puissance industrielle. Deux ingénieurs de l’entreprise de construction Gustave Eiffel présentent un projet à leur patron :
une tour métallique de plus de 300 mètres ! Idée étrange, mais surtout aberrante parce qu’inutile… Donc refusée ! Monsieur Eiffel a d’autres chats à fouetter ! Mais alors, comment la Dame de Fer est-elle née et pourquoi est-elle devenue l’emblème de Paris ?

EN FER ET CONTRE TOUS !
Bâtir en plein cœur de la capitale un monument gigantesque et purement ornemental – et pas forcément au goût de tout le monde, tant s’en faut ! – était une gageure truffée de problèmes techniques, économiques et humains. La pièce raconte cette naissance cahotique, les multiples péripéties qui ont jalonné un chantier devenu homérique, et comment et pourquoi Gustave Eiffel s’est finalement pris de passion pour ce projet fou. Car ce qui deviendra l’un des monuments les plus connus au monde était loin de faire l’unanimité : le projet était très controversé – et pas seulement par les riverains ! Sans l’enthousiasme et l’extraordinaire opiniâtreté d’une poignée d’individus, ce « pylone » aurait bien pu ne jamais voir le jour ! Symbole de la Ville-Lumière, ce « tas de ferraille » restera la plus haute tour du monde, jusqu’à la cons­truction du Chrysler Building à New-York en 1930 !

JOYEUSEMENT HISTORIQUE
Très documentée, la pièce est une comédie historique, joyeuse et instructive, qui restitue avec humour la véritable histoire de la tour Eiffel, des prémices de sa conception à son inauguration, qui raconte la réalisation d’un rêve et les diverses mésaventures vécues par des ingénieurs et des artisans aussi fous que talentueux. Et l’on a beau connaître la fin de l’histoire, les auteurs réussissent même à ménager un certain suspense !

Dans des décors mouvants et suggestifs, dans un rythme plein de vivacité, ils font revivre des personnages hauts en couleurs et réhabilitent les véritables inventeurs de cette ahurissante idée, Maurice Keochlin et Emile Nouguier. Ils rendent aussi justice à Claire, la fille de Gustave Eiffel, qui a joué un rôle prépondérant dans la vie et dans l’entreprise de son père. Tout en recréant la vie privée de personnages historiques confrontés à des problèmes parfois inextricables, la pièce retrace l’évolution et le gigantisme d’un chantier rapidement devenu un tourbillon d’affrontements, de passions, de polémiques, de retournements de situations… sans oublier les problèmes sociaux et comptables !

L’AVANT ET L’APRES TOUR EIFFEL…
Avec cette histoire rocambolesque, c’est également toute une période qui est restituée à travers de superbes costumes et des images évocatrices.

Une période baptisée Belle Epoque qui a marqué un tournant dans l’évolution de la société et pas seulement parce qu’elle passait du XIXème au XXème siècle ! L’entrée dans le siècle de l’industrialisation, de la modernité, de l’évolution de la condition de la femme et du changement d’esthétique dans le domaine des arts, est symbolisée à Paris par la création de cette folie. Une folie qui ne sert à rien si ce n’est à démontrer une prouesse technique, à prouver l’ingéniosité de l’homme et à célébrer son opiniâtreté et son inventivité créatrice. Une folie qui a ouvert la voie aux audaces architecturales qui ont jalonné le XXème siècle.

A sa façon ludique, sympathique et parfois truculente, la pièce rend hommage à ces créateurs qui ont su bousculer les concepts, révolutionner les visions, les perspectives, défier les contraintes, renverser les préjugés.

Avec Frédéric Imberty, Marguaux Van Den Plas, Thomas Ronzeau, Axel Blind, Nicolas Le Guen, Jean Franco (Molière 2020 du comédien dans un second rôle), Héloïse Wagner
Mise en scène Jean-Laurent Silvi
Decors Margaux Van Den Plas
Costumes Frédéric Olivier

Production Théâtre Fontaine & P.Legros Productions

«Un texte captivant.»

LE PARISIEN

«Après Faust-Méphisto, voilà le plus singulier face-à-face entre ici-bas et l’au-delà. Il y a dans Le Visiteur quelques superbes envolées littéraires et une réflexion fort sagace.»

LE POINT

«Une pièce subtile et drôle qui donne à réfléchir sans bâiller.»

L’EXPRESS

«Un face à face qui est un pur bonheur.»

LE QUOTIDIEN

«Un spectacle chaleureux, sympathique. Tout est un plaisir : le texte, plein de fantaisie, d’humour et de deuxième degré, le décor et les costumes réussis, les lumières parfaites et bien sûr les comédiens qui sont tous à citer.»

FIGAROSCOPE

«Cette exquise comédie, aussi joyeuse qu’instructive, servie par d’excellents comédiens, est une vraie réussite !»

POLITIQUE MAGAZINE

«Un petit bijou.»

FOUS DE THÉÂTRE

Aufführungstermine