PremiereNouvelle Scène

En attendant Bojangles

Ce n’est pas un jardin extraordinaire comme le chante Charles Trenet, mais une famille extraordinaire ! Un peu frapadingue, avouons-le ! C’est un père, une mère et un petit garçon qui vivent un quotidien constamment réinventé, embelli par l’imagination et l’humour. Sans oublier Mlle Superfétatoire, un grand oiseau exotique !

Dans cette famille, on n’a que faire des conventions ! Il n’y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis. On vit à cent à l’heure, on fait la fête, on ne se lasse pas de danser sur des notes de jazz, sur Mr Bojangles, chanté par Nina Simone... Mais peut-on indéfiniment vivre dans l’extravagance ?

L’AMOUR FOU
C’est une belle histoire d’amour ! Construite autour d’une femme fantasque par un mari aimant. Une femme fondamentalement excentrique, dont on ne saura pas ce qui l’a amenée à l’être, mais qui fait de sa vie une bulle hors du temps, un tourbillon de fan- taisie poétique et de tendresse. A leurs côtés, un fils émerveillé par l’amour qui unit ses parents et ravi de participer à ce monde foutraque, même s’il sent bien que la « vraie vie » est peut-être autrement.

Une histoire qui montre comment une autre existence est pos- sible quand elle repose sur  l’amour  inconditionnel.  Comment elle peut apporter du bonheur quand on n’a que cela comme objectif. « Il suffit pour ça d’un peu d’imagination », disait aussi Charles Trenet ! Mais pour autant que cet amour inconditionnel soit volontaire et conscient, comme celui du père qui jongle entre fantaisie et vie réelle. Dans le cas contraire, on a beau s’entourer d’amis, mettre au point une logique à soi, construire des châ- teaux en Espagne ou ailleurs, réinventer les horaires et nier les obligations, la réalité vient parfois frapper à la porte de façon incongrue. Alors peut-on négocier avec elle ?

UN HYMNE À LA JOIE, MAIS…
Cette vie hors du commun et un peu déjantée, cette folie douce plei- ne de charme d’une femme rayonnante, troublante et poignante à la fois, est racontée par le fils et par le père à travers une nostalgie joyeuse qui réussit l’équilibre entre fantaisie, légèreté et gravité.

Olivier Bourdeaut aborde un sujet délicat tout en laissant un voile de mystère. Son écriture s’amuse avec les personnages, avec les mots, avec des situations décalées, et prend une allure d’élégance pétillante pour détourner le pathétique. Bien que son style soit très personnel, on pense à l’esprit de l’Ecume des Jours de Boris Vian avec sa gaieté farfelue qui masque certains destins plus som- bres ou à celui de Gatsby le Magnifique de F. S. Fitzgerald, qui ra- conte comment un tourbillon d’extravagance peut recouvrir les fêlures de l’âme.


UN PARCOURS ETONNANT !
La pièce est tirée d’un livre, dont le parcours est assez sidérant. Premier roman d’un inconnu, il est refusé par de nombreux   éditeurs, jusqu’à ce qu’il séduise les Editions Finitude de Bordeaux. S’ensuivent 4 prix littéraires – le Prix des Etudiants France Culture/ Télérama, le Grand Prix RTL Lire, le Prix France Télévisions et le Prix de l’Académie littéraire de Bretagne et des Pays de la Loire – tandis que plus de 350’000 exemplaires sont vendus en un temps record et qu’il est traduit en 22 langues. Et ce parcours se poursuit avec une adaptation au théâtre, en BD et bientôt au cinéma.

Adapter un tel roman au théâtre tout en gardant la magie d’un univers si particulier, trouver des interprètes qui incarnent des personnages si singuliers sans trahir ni le style de l’auteur ni l’imagination des lecteurs était une gageure. Pari réussi, comme en a témoigné l’ensemble de la Critique, ainsi que le grand succès rencontré à Avignon et pendant de longs mois à  Paris.


AVEC Anne Charrier, Didier Brice, Victor Boulenger
ADAPTION ET MISE EN SCENE Victoire Berger-Perrin
DECOR Caroline Mexme
COSTUMES Virginie Houdinière

„Une pièce remplie d’humanité positive. Un cadeau de théâtre que l’on serait coupable de ne pas ouvrir.“

THEATRAL MAGAZINE

„Singulier, poétique, drôle, bouleversant… un incroyable petit bijou d’émotions.“

LE PARISIEN

„Un miracle de petit spectacle.“

FRANCE INFOS CULTURE BOX

„Sans pathos inutile, c’est tout à la fois très drôle, tendre et émouvant.“

L’HUMANITE